Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

a:1:{s:2:"fr";s:71:"L’utilisation du téléphone portable augmente les risques de cancer ";}

Il y a plus d'un anpar horizon-durable.ch

Une utilisation intensive de plus de 15 heures par mois du téléphone portable sur une période prolongée multiplie par 3 les risques de développer un cancer du cerveau chez l’utilisateur.

Il aura fallu 11 ans aux chercheurs de l’université de Bordeaux pour publier ces résultats. Au total 253 personnes atteintes de gliome et 194 de méningiome ont été étudiées puis comparés à 892 individus sains entre 2004 et 2006. L’étude a mis en évidence un risque accru de cancer du cerveau lors d’une utilisation plus fréquente du téléphone portable. Ainsi, les personnes passant plus de 15 heures par moi sur leur téléphone portable pendant plusieurs années – plus de 2 ans – auraient 3 fois plus de risque de développer un cancer du cerveau.

Cette étude, parue dans le journal scientifique British Occupational and Environmental Medicine montre également que les personnes utilisant fréquemment un téléphone portable dans le cadre de leur travail et qui vivent en ville sont les plus menacées par une utilisation intensive de cette technologie.

Mais pour Roger Salamon, directeur de l’Institut de Santé Publique, d’Epidemiologie et de Développement au sein de l’Université de Bordeaux, « il n’y a aucune raison de paniquer. Ces résultats ne veulent pas dire que toute personne utilisant un téléphone portable aura une tumeur au cerveau ».

En France, une personne utilise son téléphone portable en moyenne 2,5 heurs par mois, note Le Parisien. Mais pour l’association Priartem, cet argument n’est pas une raison pour ne pas réagir. «  Combien de preuves seront nécessaires avant de lancer de réelles mesures de protection pour les population et notamment pour les enfants qui utilisent désormais le téléphone portable dès l’âge de 13 ans », commente sa présidente Janine Clavez.

Source: goodplanet.info