Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

Pomme de discorde: Apple

Il y a plus d'un anpar Horizon-Durable

Le dernier né de la famille de la grosse pomme est arrivé en Suisse à la fin du mois d’octobre. Nec plus ultra de la famille Smartphone, il est aussi synonyme, dans un communiqué de presse d’Apple, de réduction de l’impact sur l’environnement. Pourtant, selon une étude indépendante menée par des Québécois, l’Iphone 4 produit, en deux ans, soit sa durée de vie, un total de 45 kilos de Co2 !




source : reparation-iphone.eu


Ce total est obtenu de cette façon: l’iPhone consomme :

·         57% pour sa production soit plus de 25 kg

·         34% pour son usage soit plus de 15 kg

·         8 % pour son transport soit prés de 4 kg

·         1% pour le recyclage soit environ 500g

 

L’enquête avance aussi le fait que tous les iPhones vendus en 2010, lorsqu’ils sont chargés entrainent la même dépense énergétique qui si on laissait une lampe allumée pendant 357 ans ! Quand on sait que ces petites machines doivent être chargées tous les jours, voire plusieurs fois par jour selon l’utilisation, on imagine la quantité d’énergie ainsi gaspillée. Paradoxalement, le nombre d’applications se réclamant de l’écologie augmente dans l’offre de l’iStore. La dernière née permet de mesurer le taux de pollution de l’air.

 

Ces constats sont effrayants, pourtant il faut rappeler qu’Apple a modifié l’emballage de son produit phare, dont plus de 100 millions de modèles ont été vendus depuis son lancement, afin de réduire les émissions de gaz carbonique lors du transport de près de 18%. Cette mesure n’empêche pas le fait que produire et acquérir un iPhone entraîne le relâchement de 2,35 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Comme la plupart des objets électroniques actuels soumis à la terrible obsolescence programmée, les iPhones vivent au maximum deux ans. Ainsi en 2010, plus de 47 millions d’iPhones ont été vendus ! Même si Apple propose de reprendre et de recycler gratuitement les appareils hors d’usage, seuls 10% ont été ramenés en magasins. Plus de 130 millions d’iPhones sont ainsi mis à la décharge chaque année, causant plus de 65 tonnes de produits toxiques et de matériaux non biodégradables dans les décharges le plus souvent en Afrique. De plus, l’un des produits contenus dans l’écran est hautement toxique et peut causer des brûlures très profondes.


 Le réflexe de rapporter son appareil en magasin lorsque l’on en change doit devenir automatique, car la bonne volonté doit aller dans les deux sens. Alors l’iPhone la révolution du XXIe siècle ou simplement le téléphone portable le plus polluant jamais créé ?




Sources :www.apple.com/fr/environment/ - France et www.consoglobe.com, pour voir l’enquête menée par les Québécois : http://www.ya-graphic.com/2011/04/iphone-et-pollution/




Horizon-durable - Sarah Vermot