Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

F1 pour Futur raisonné

Il y a plus d'un anpar Horizon-Durable

Depuis toujours, la F1 est partie prenante de l’évolution automobile qui, dans le concept du développement durable et des économies d’énergie, prend depuis peu des allures de révolution technologique.


 

 

Certes, on est encore loin d’assister à des Grands Prix silencieux disputés par des voitures électriques, mais on peut néanmoins affirmer que les "puces savantes“ se mettent peu à peu au régime vert.

 

L’essence sans plomb, introduite en F1 bien avant les vertueuses campagnes écologiques, le passage dans les années 80 au "tout carbone", contribuant, par la réduction des poids, à la diminution de la consommation, puis la généralisation progressive de l’assistance et de la gestion électroniques sur les freins, les suspensions, la direction, l’antipatinage, l’antiblocage (ABS), la boîte de vitesse etc. ont été développés sur les monoplaces avant de l’être sur le marché automobile.

 

En 2011, le retour au système de récupération de l’énergie cinétique (SREC) initié deux ans plus tôt, donnera un nouveau signe clair de l’utilité du sport automobile. Ce système consiste à récupérer l’énergie produite par les disques de freins, dont la température peut atteindre 1'000 degrés, à la stocker provisoirement dans une batterie puis à la convertir en puissance (env. 80 cv) utilisable par le pilote durant 6 secondes, ceci à chaque tour de course. Le déclenchement de ce système sera par ailleurs couplé une modification de l’incidence de l’aileron arrière désormais mobile, favorisant ainsi les dépassements tout en réduisant la consommation.

 

Qui peut encore affirmer de bonne foi que la F1 ne sert à rien ?    

 

Image : http://www.fondsecran.biz/viewfond-2133.html

 

 

Horizon-durable - Jacques Deschenaux