Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

Fukushima et après...

Il y a plus d'un anpar Horizon-Durable

Après les images effroyables du séisme suivi du tsunami qui ont durement frappé le nord de l’archipel nippon, l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima (voir photo) où la catastrophe nucléaire continue de guetter, rouvre le débat sur l’énergie nucléaire.



En 1986, la catastrophe de Tchernobyl avait profondément marqué les esprits et imposé un gel de l’expansion du nucléaire civil qui a depuis lors vécu, puisque dès l’année 2000 face à la demande énergétique de plus en plus croissante, l’atome a trouvé un nouvel essor. Aujourd’hui, avec Fukushima on n’est pas loin de se demande s’il ne faudrait pas résolument sortir du nucléaire.
L’inquiétude est grande sur le sujet car abstraction faite de l’extrême dangerosité de la radioactivité sur la santé humaine, il y a de larges zones d’ombres sur le sort des déchets radioactifs dont-on commence à peine à mesurer l’extraordinaire longévité et le casse-tête qu’ils représenteront pour les générations futures, le démantèlement des centrales nucléaires obsolètes voire la maîtrise même de celles en fonction en cas de panne ou de désastre…
Face au dilemme que nous pose le nucléaire, c’est le mythe même d’une énergie propre et abondante au service du bien-être de l’humanité qui s’effondre. Il devient de plus en plus clair qu’il va falloir revoir nos ambitions énergétiques à la baisse et faire avec plus rudimentaire à savoir l’eau, le soleil et l’air.

Horizon-Durable.ch - Alain Dongmo