Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

Des algues dans le réservoir

Il y a plus d'un anpar Horizon-Durable

Voici plusieurs années que le réchauffement climatique est entré au centre de nos préoccupations, avec en ligne de mire l'augmentation quasiment exponentielle de la concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère.


Culture de Spiruline (Sync)
C'est pourquoi les organismes environnementaux, suivis par les gouvernements, demandent à freiner cette escalade afin d'éviter des conséquences sans précédent pour notre planète. Cette lutte est basée sur deux points d'attaque : la réduction de l'émission anthropique de CO2 et sa captation géologique.

La corrélation entre éveil de la conscience écologique et amenuisement des carburants fossiles a lancé la course pour la recherche de nouvelles énergies ''propres'' tant dans les milieux industriels que scientifiques. Plusieurs alternatives au pétrole ont été proposées, notamment l'énergie ''verte'' du bioéthanol. Néanmoins, les bénéfices environnementaux espérés suite à l'apparition de ce nouveau carburant pourraient avoir été largement sur-estimés. La production de bioéthanol à partir de maïs ou de canne à sucre est loin d'atteindre un bilan carbone neutre et l'on ne peut s'empêcher de relever l'impact négatif de telles cultures sur la production alimentaire. Alors que la famine touche de nombreux pays, les terres réservées à la production de bioéthanol atteignent, par exemple, jusqu'à 50% des champs de canne à sucre au Brésil.

La captation du CO2 atmosphérique est tout aussi problématique. Si les méthodes physiques portent leurs fruits, elles impliquent de nombreux coûts. Les recherches actuelles se tournent vers les plantes. En présence de lumière, les végétaux utilisent le CO2 environnant comme source de carbone. Cette réaction de photosynthèse leur permet de produire les sucres nécessaires à leur fonctionnement avec pour déchet de l'oxygène. Ce mécanisme pourrait être tourné à notre avantage afin de diminuer la quantité de CO2 présent dans l'atmosphère.

Les algues, ou microalgues, pourraient bien représenter une arme de poids contre le réchauffement climatique. Capables de capter le carbone comme tous les autres végétaux, certaines cyanobactéries et algues vertes possèdent en outre la caractéristique intéressante de produire des TAG (triacylglycérides), matière première essentielle du biodiesel. La substitution des plantes cultivées actuellement pour la production de bioéthanol par ces micro-organismes présente de nombreux avantages : les algues montrent des taux d'augmentation de leur biomasse beaucoup plus compétitifs que leurs cousins terrestres. L'utilisation de milieux de culture clos permet entre autres de contrôler de nombreux paramètres comme l'apport en lumière, la densité de culture ou encore la température qui optimisent la capture de CO2. De plus, les algues ne nécessitent pas la monopolisation de terres agricoles et ne rentrent donc pas en compétition avec la production de denrées alimentaires.

De nombreux produits commerciaux découlant des algues, les techniques relatives à leur culture et leur stockage sont déjà disponibles, ce qui pourrait permettre une industrialisation rapide du procédé. Après culture en photobioréacteurs, les algues sont récoltées. Les TAGs sont alors extraits des végétaux pour être transformés en biodiesel par un processus de transestérification. A Vigeant (France), un site pilote de taille industrielle a déjà été mis sur pied en 2009. Les algues y sont cultivées grâce à la température et au carbone issus de la combustion de déchets ménagers.

Si les méthodes de culture et de transformation des produits dérivant des algues n'atteignent pas encore le bilan carbone neutre ni une viabilité commerciale, ce domaine n'en est qu'à ses balbutiements tant aux niveaux des connaissances théoriques que techniques. Néanmoins, l'utilisation des algues comme producteur de carburant pourrait bien se révéler comme une solution d'avenir. A suivre ...

Horizon-Durable - Claire Gabioud

Sources :

- http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1993_premier_site_agrocarburant_algues.php

- Development of suitable photobioreactors for CO2 sequestration addressing global warming using green algae and cyanobacteria. Kumar K, Dasgupta CN, Nayak B, Lindblad P, Das D. Bioresour Technol., février 2011.

- Biodesel from algae : chalenges and prospects. Scott Sa, Davey MP, Dennis JS, Horst I, Howe CJ, Lea-Smith DJ, Smith AG. Curr Opin Biotechnol. 21, juin 2010.