Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

Automobiles: la branche mise sur la carte de l'environnement

Il y a plus d'un anpar Horizon-Durable

Berne (ats) Ecologie oblige, la branche automobilière joue de plus en plus la carte verte. Avec des inspections sur le respect des standards écologiques et un fil conducteur pour les garagistes, l'Union professionnelle suisse de l'automobile pose des jalons (UPSA).

Le critère écologique est de plus en plus important lors de l'achat d'une voiture neuve, a relevé mercredi à Berne lors d'une table ronde le président de l'UPS Urs Wernli. La branche, qui pèse lourd avec 31'000 employés en Suisse et un chiffre d'affaires de 31,5 milliards de francs, réagit à cette tendance.

Clients préparés

Les quelque 4000 garages membres de l'UPSA ont ainsi augmenté leurs compétences dans les conseils à la clientèle sensible aux questions environnementales. En général, celle-ci arrive aux points de vente déjà très bien informée sur la consommation et l'efficacité énergétique, a précisé Markus Hutter, conseiller national (PLR/ZH) et garagiste.

Depuis un certain temps, l'association faîtière de la branche automobilière soutient la Confédération dans les inspections portant sur les critères écologiques. De nombreux garagistes jouent le jeu, selon Urs Wernli.

De plus, les garagistes sont informés sur les dernières tendances en matière environnementale par le biais d'un guide: 30'000 exemplaires ont déjà été distribués.

Des progrès ont déjà été réalisés. La consommation moyenne de carburant de toutes les voitures neuves vendues en Suisse était l'an dernier de 7,14 litres sur 100 kilomètres, soit 0,3 litre de moins que l'année précédente.

L'objectif de 6,4 litres fixé par la Confédération n'est certes pas encore atteint, mais l'évolution va dans le bon sens, conclut Urs Wernli.