Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

Du biogaz dans le cochon

Il y a plus d'un anpar Horizon-Durable


Se chauffer au lisier ou rouler au méthane, c’est la proposition de Csaba Sandor Tabajdi (PSE, Hongrie) dont le rapport d’initiative sur le biogaz a été adopté hier par les eurodéputés.

Les éleveurs de porcins ou de bovins sont sans cesse confrontés au problème du lisier, qui dégage du méthane -un des gaz responsables de l’effet de serre- et pollue les nappes phréatiques. Pour Csaba Sandor Tabajdi, eurodéputé hongrois, la solution existe: il faut se servir du lisier pour produire du biogaz. Selon lui, ce gaz pourrait être une source d’énergie universelle: électricité, chauffage, carburant pour voiture.

Le Danemark, l’Allemagne, l’Autriche et la Belgique sont les pays européens les plus avancés dans ce domaine. Un des avantages du biogaz est qu’il n’a aucune répercussion sur le prix des aliments, contrairement aux biocarburants traditionnels issus de cultures agricoles.
Suivant son rapporteur, le Parlement a donc demandé à la Commission d’intégrer le biogaz dans sa directive sur les énergies renouvelables et d’encourager son développement.

Ils lui demandent également de présenter dans les meilleurs délais une stratégie visant à inclure les installations de biogaz dans le mécanisme de Kyoto, en prévoyant des certificats verts, des primes spéciales ou des crédits d'impôts pour l'électricité et le chauffage produits à partir de cette source.

Ils souhaitent aussi voir la législation communautaire favoriser l'alimentation en biogaz des réseaux de gaz naturel .

Aurelien Breton

Poster un commentaire

Nom
commentaire