Horizon-Durable.ch

Facebook Twitter 

a:1:{s:2:"fr";s:45:"Pêcheurs artisanaux de plus en plus menacés";}

Il y a plus d'un anpar horizon-durable.ch

Les pêcheurs artisanaux sont de plus en plus menacés dans le monde par des acteurs économiques plus forts, avec des conséquences sur l'environnement.

 

«Les pêcheurs artisanaux et les communautés de pêche dans les pays du Sud comme du Nord sont de plus en plus menacés», affirme un rapport de l'ONG Transnational Institute (TNI) daté de mardi. Ils sont «confrontés à des forces majeures qui redéfinissent de façon dramatique les systèmes des droits d'accès existants ainsi que les modèles de production dans le domaine de la pêche», poursuit le document de 56 pages publié en français sur le site du Comité départemental des pêches du Finistère.

 

Ce processus entraîne notamment, dans de nombreux cas, une «destruction écologique», affirme le rapport intitulé «L'accaparement mondial des mers». L'ONG, basée à Amsterdam, explique que cet accaparement se fait généralement par le biais de lois, politiques et pratiques «qui redéfinissent et réattribuent l'accès, l'utilisation et le contrôle des ressources halieutiques».

 

Elle met ainsi en cause la désignation d'espaces protégés pour la conservation des zones côtières et marines, les politiques en matière de tourisme et d'énergie, la spéculation financière ou encore l'aquaculture à grande échelle.

Tourisme et aquaculture denounces

 

Depuis les années 1970, 70'000 hectares, soit la moitié des forêts de mangrove du golfe de Fonseca au Honduras, sont passés de la propriété communautaire aux concessions privées, souligne le rapport. L'étude pointe du doigt des entreprises nord et sud-américaines et européennes désireuses d'accéder aux ressources, à des fins de tourisme et d'aquaculture.

 

«L'histoire de l'accaparement dans les pêcheries reste très peu connue et largement négligée dans les milieux universitaires et activistes ainsi que par les médias», regrette l'ONG. Elle souligne que ce phénomène «ruine les droits et les aspirations de millions de personnes tributaires de la pêche artisanale en eau douce et hauturière dans le monde».

 

La pêche artisanale représente à peu près la moitié des prises mondiales, selon l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Elle emploie, au niveau mondial, plus de 90% des pêcheurs et autres travailleurs de la pêche.

 

Source: 20min.ch

Poster un commentaire

Nom
commentaire